Otte, Jean-Pierre


Oeuvres

Biographie

Jean-Pierre Otte est un écrivain francophone belge, né le 10 septembre 1949 à Ferot-Ferrières, dans les Ardennes. Il est également peintre.

A 18 ans, c’est en auditeur libre qu’il s’inscrit à l’université, choisissant au gré de ses goûts personnels les cours auxquels il assiste.

En 1976, il publie son premier livre. Depuis 1978, comme il l’écrit sur son blog:

« il vit de sa plume et de sa voix ».

Jean-Pierre Otte a un regard très critique sur le progrès et la société de consommation, mais reste persuadé qu’il ne s’agit que d’un moment particulier d’un cycle qui ne peut que voir le retour du goût pour le mystère, comme il l’expose dans une émission que la RTBF lui consacre en 1984:

« Voyez où il nous conduit, sur la table d’opération, à la désespérance, à la merci d’une déflagration d’éclair, à l’insatisfaction générale, à la sécheresse intérieure, aux leucémies du corps et de l’âme. »

En 1984 il s’installe en France, d’abord dans le Larzac, puis dans le Lot, où il vit toujours avec son épouse, Myette Ronday, elle aussi écrivain.
Sur vingt hectares, Liger Baptiste, qui lui rend visite pour une interview en 2007, recense les animaux suivants: trois ânesses, des oies du Canada, un lapereau, des chèvres, un bouc tibétain, des canards de diverses races, des poules, deux gros cochons chinois, une chatte, un chien, des pigeons, sans compter bien sûr les insectes et papillons.

Eclectique, Jean-Pierre Otte se passionne en autodidacte pour la biologie, la physique, la philosophie et les mythologies du monde, autant de sujets auxquels il parvient à consacrer des livres pleins de poésie.
A côté de ses activités de romancier, il écrit aussi des chroniques pour divers journaux, dont La Libre Belgique, Le Monde, Le Nouvel Observateur ou L’Express, il est conteur, à la radio ou en spectacle, et conférencier régulier dans les universités étrangères et pour l’Alliance Française depuis 1990.

En 2007, à l’occasion de son livre L’épopée amoureuse du papillon, Le Figaro écrit de lui:

« Jean-Pierre Otte est l’écrivain des animaux et des plantes, de leurs rituels les plus intimes. Il possède au plus haut degré ce don d’allier les saveurs sensuelles d’une Colette à la précision d’un entomologiste maniaque et émerveillé. »

Une vingtaine de thèses et de mémoires universitaires ont déjà été consacrés à son œuvre.

Oeuvres

L’Amour au jardin

ePub Kindle


Il y a l’amour à la plage et l’amour au jardin. Le visible et le discret. Ce que l’on sait des plaisirs humains et que l’on ignore totalement des habitants minuscules, pourtant si proches, qui réinventent l’ardeur et le désir à l’ombre de nos fleurs. Comparé à Giono, Jean-Pierre Otte se fait, à l’échelle d’un jardin, l’interprète d’un monde caché, violemment érotique, où chaque végétal, chaque insecte fragile est le héros d’une aventure où le plus habile, le plus inventif, le plus délicat gagnera le paradis sur terre et pourra, comme le bourdon, se glisser dans l’étui fragile d’une rose…

L’amour en eaux dormantes

ePub Kindle


De saison en saison, un homme observe la mare aménagée dans son jardin pour y surprendre les rites singuliers de l’amour en eau trouble.
Voici les empressements de l’éphémère, le nénuphar triomphant des apparences, les exploits galants du grand hydrophile, les sangsues unies en une étrange étreinte, alors qu’à la nuit éclate la chorale des grenouilles vertes.
Loin des accouplements impatients, l’araignée argyronète invite un partenaire à la rejoindre sous sa cloche à plongeur, tandis que les libellules accolées forment un coeur.
C’est la débauche nombreuse et anonyme, les stratégies subtiles, le dérèglement des sens, l’orgie des convoitises sauvages.
Intendant des plaisirs amoureux, Jean-Pierre Otte se fait visionnaire et dionysiaque, ébloui par la grande loi et le grand usage de l’univers où chaque espèce a son monde dans le monde.

L’amour en forêt

ePub Kindle


Le cerf rouge, le chevreuil, le renard, le blaireau et le sanglier mais aussi la belette et l’hermine, le putois, le martre et la genette, le lièvre, le hérisson et l’écureuil, c’est tout le bestiaire amoureux de la forêt que Jean-Pierre Otte met en scène ici, sans oublier l’infiniment petit: la coccinelle, la fourmi rouge et l’araignée, le cerf-volant et la cétoine mais aussi pinson, bécasse et milan noir. Avec L’Amour en forêt, Jean-Pierre Otte s’amuse à enrichir d’une manière provocante et ludique l’œuvre qu’il consacre à l’amour chez les animaux: L’Amour dans un jardin, L’Amour en eaux dormantes, La Sexualité d’un plateau de fruits de mer. On retrouve dans ce nouveau livre cette sensibilité, ce lyrisme méticuleux, cette érudition passionnée qui donnent aux livres de Jean-Pierre Otte ce ton unique dans la littérature contemporaine, et font de lui un écrivain à part.

Les amours de Sailor le chien

ePub Kindle


À lire le récit de sa vie, de son adoption jusqu’à sa vieillesse tranquille, Sailor méritait bien d’être élevé au rang des héros donjuanesques qui peuplent la littérature. Son destin est une véritable odyssée érotique. Pas une femelle à dix kilomètres à la ronde qu’il n’ait honoré de ses faveurs. Sauf en « service commandé » où, refusant l’exercice imposé de la reproduction, Sailor se montrait brusquement indifférent aux charmes de l’autre sexe.
Car, contrairement aux idées reçues, la vie amoureuse de l’espèce canine, bien qu’extraordinairement riche et variée, n’est pas que mécanique. Les sentiments y tiennent une large place, même si l’amour avec un grand A est réservé à la figure idéalisée du maître, avec qui les liens frôlent l’osmose télépathique.
Au-delà des tribulations sexuelles de Sailor, ce livre inclassable et plein d’humour est aussi une réflexion sur nos tabous. Chaque anecdote concernant les aventures de Sailor, touchante ou drôle, toujours savoureuse, délivre un point de comparaison entre les amours canines et celles des humains. Entre leçons de choses, livres érotiques, méditations philosophiques et manuels de dressage, les savants récits animaliers de Jean-Pierre Otte, toujours récréatifs, nous apprennent aussi à regarder d’un œil nouveau l’animalité qui est en nous.

Amours en vol

ePub Kindle


Après avoir observé nos jardins, nos étangs, nos plateaux de fruits de mer, nos forêts et nos basses-cours, Jean-Pierre Otte a levé les yeux vers le ciel et il a vu: le jaillissement de l’alouette, les acrobaties des étourneaux, la révérence des tourterelles, la cérémonie des corbeaux freux, la parade des coqs de bruyère, la danse aquatique des grèbes huppées, les amours collectives des flamants roses… Envols, parades, cris et chuchotements… « Amours en vol » est une promenade délicieuse dans le monde enchanté des amours ornithologiques.

Un camp retranché en France

ePub Kindle


Sous forme de chroniques regorgeant d’anecdotes drôles et savantes, Jean-Pierre Otte se penche sur la région où il a élu domicile depuis plus de vingt ans. Louant non seulement la beauté du paysage et la majesté du Causse, l’auteur dévoile aussi la dignité austère, la magie, les zones d’ombre, l’isolement, le côté sauvage et surréel de ce lieu protégé de l’invasion touristique, comme de la spéculation immobilière. Sous la plume de l’auteur, le Lot devient alors une contrée exotique et fascinante, dont le canton méconnu de l’Arnal semble représentatif à maints égards, avec ses « autochtones », ses « parachutés » et ses « nomades » dont il nous raconte les passions très particulières et les amours. Des exilés volontaires, hommes et femmes en quête d’une manière plus exaltante d’être au monde, il décrit le sentiment d’avoir enfin trouvé là leurs vraies racines. Et lorsque Jean-Pierre Otte et ses voisins ont la bonne idée d’organiser chez eux des cycles de conférences ouverts à chacun, la vie dans l’Arnal devient pour cette drôle de communauté une véritable université de tous les savoirs. C’est enfin dans cette belle commune que l’auteur fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme, Minna, écrivain comme lui, et pour ajouter à l’originalité du tout, spécialisée dans le roman préhistorique! Pour vivre heureux, vivons caché, professe le dicton. C’est en lisant ce livre que l’on comprend en quoi la notion de marge peut coïncider, parfois, avec celle de bonheur. Mais, surtout, ne le dites à personne. Seuls les initiés sont admis.

Un cercle de lecteurs autour d’une poêlée de châtaignes

ePub


Rares sont les auteurs libres à ce point face à leur temps. Au risque d’être taxé d’anachronisme, Jean-Pierre Otte a entamé avec son «Cycle de la vie personnelle», une série de chroniques décrivant son quotidien dans une communauté rurale retranchée du monde. Avec un plaisir non dissimulé, il prend le contre-pied de notre époque, nous rappelant aux joies simples de la nature et de la décroissance. Cette fois-ci, il s’est joint à un groupe de personnes issues d’horizons divers, qui se réunissent tous les mois pour partager une passion commune: les livres. Le rituel est simple, une poêlée de châtaignes, le doux bruit des bouteilles qu’on débouche, et la discussion à bâtons rompus peut reprendre là où on l’avait laissée. Confrérie éclectique, ils sont une quinzaine, de l’avocat au jardinier en passant par la bibliothécaire ou la prof d’espagnol, formant un petit monde à part de bibliophages exigeants et passionnés. On y aborde des sujets tout aussi hétéroclites que la téléportation ou l’utopie, on s’y remémore des récits d’aventures dans des contrées exotiques comme on y invente un voyage en 323 jours au coeur du Quartier latin; on y cite des auteurs aussi divers que Julien Gracq, Carlos Castaneda, Gilles Deleuze ou John Cage. Discussions, anecdotes et autres récits sont prétexte à des réflexions inattendues sur l’art, le sens de la vie, la sexualité, la nature et la mort. Derrière le choix des auteurs et des textes se profile toujours la personnalité étonnante de ces lecteurs chevronnés. Mais la vie de l’esprit ne serait rien si elle négligeait le bonheur des sens. Chaque réunion se clôt par un véritable festin, au gré de recettes traditionnelles toutes plus alléchantes, du tablier de sapeur sauce gribiche au gigot de chevreau et navets glacés!

L’éternel fiancé

ePub Kindle


Alban, fonctionnaire dans une petite ville, s’est toujours montré soucieux, jusqu’ici, de ne pas déborder les modestes limites qu’il se reconnaît. Mais, victime d’une impulsion, le voici tout à coup entraîné dans l’univers fabuleux de trois soeurs: « au milieu d’une ronde, un bandeau sur les yeux ».
Trois soeurs, trois compagnes qui, chacune, répondent à une part de lui-même. Marianne, la militante féministe, n’est pas jalouse. Sabine, la musicienne, rêve de passer ses nuits avec un jeune homme qui serait pour elle comme un frère. Babeth, l’espiègle, est une véritable anguille. Fasciné, mais, à la longue, épuisé, le héros va de reflet en reflet, d’un miroitement à un autre…
Voici un roman de charme, où humour et amour se marient. L’humour y est léger; l’amour s’y fait pudique mais à l’image de cette rivière disparue dans le sol qui tourmente tant le héros, une violence souterraine l’émerveille, qui défie sereinement les conventions de la vertu et de la loi. Ainsi, comme il en va toujours chez Jean-Pierre Otte, l’observation ironique et tendre débouche tout naturellement sur la plus lumineuse poésie.

Le feu sacré

ePub Kindle


Après « La Naissance de la femme », les rites d’initiation…, Jean-Pierre Otte s’est intéressé au feu, et à l’explication de ses origines. Les mythes racontent que le soleil, la foudre, les étoiles furent des sources naturelles du feu. Il fallut aux hommes aller le quérir au firmament, dans les entrailles de la terre, ou par-delà les mers. Plus secrètement, le feu est caché dans le corps, obtenu par frottements dans les rites de la sexualité solitaire, duelle ou collective… Par une suite de transcriptions aussi fidèles que passionnées, au ressort d’une entreprise unique dans son genre, Jean-Pierre Otte nous restitue tout un savoir sensible, où le moindre mot s’imprègne d’émotion et de magie, où l’enchantement est une nécessité de la légende.
« Comme le feu n’existe pas originellement sur la Terre, il va venir des autres mondes, il va surgir de l’en deçà ou de l’au-delà. Le feu jaillit des entrailles de la Terre lors des éruptions volcaniques; la foudre s’abat dans le chemin brisé et luminescent de l’éclair, parmi les fracas du tonnerre résonnant comme un charroi effroyable au creux des collines. La foudre embrase des broussailles, un arbre, un coteau d’herbes sèches. On récolte des tisons, on s’enfuit avec une branche enflammée. Ce sont alors des récits de gardiens ou de gardiennes du feu dont la vigilance se relâche à la longue et qui se réveillent un matin, face à la désolation des braises mortes. Devant un amas de cendres dont ils se couvrent le visage et le corps, prenant l’aspect de spectres, fondus, confondus, endeuillés dans les ténèbres.
Pour qu’il appartienne vraiment aux hommes, tout se passe comme si le feu devait être nécessairement perdu avant d’être retrouvé, recréé dans son mystère et sa magie. […] L’humanité première se distingue alors de l’animalité en passant du cru au cuit. La nuit, les flammes se reflètent sur les figures, ajoutant aux traits la matière mince d’un rêve d’or. Fascinantes, hypnotiques, dansantes, images mêmes de l’insaisissable et de l’indicible, ces flammes font vaciller en même temps de grandes ombres sur les parois. Créant la première fantasmagorie domestique, le feu creuse ses cavernes rougeoyantes dans la souche d’arbre et la nuit remue jusque dans les cavités de la mémoire et de l’imaginaire. »

Le labyrinthe des désirs retrouvés

ePub Kindle


Sans cesse à la recherche d’aventures hors norme, Jean-Pierre Otte relate cette fois sa rencontre avec un groupe de jeunes « cataphiles », amateurs de visites clandestines des anciennes carrières souterraines de Paris plus connues sous le nom de Catacombes. Introduit dans ce petit monde de noctambules, il s’initie avec eux à un univers d’une richesse insoupçonnée. Peu de piétons de Paris soupçonnent ce qui se déroule en réalité la nuit sous leurs pieds. Bien sûr, il y a la partie ouverte au public, les visites en famille où l’on s’extasie sur des tas d’ossements et des noms de rues gravés sur les murs, seuls repères dans cette géographie parallèle de la ville. Mais la majeure partie des Catacombes est fermée au public. Pourtant, depuis qu’elles existent, elles sont le lieu de réunions clandestines dont Jean-Pierre Otte retrace ici un pan de l’histoire. Utilisé sous l’Occupation par l’armée des ombres pour circuler discrètement d’un quartier à l’autre, voire s’y échanger des informations confidentielles, ce réseau souterrain a plus tard servi aux zazous pour y improviser de frénétiques soirées jazzy. En 68, situationnistes et anarchistes s’y croisent pour réinvestir la ville par l’art et/ou la politique, et dans les années 80, la scène punk-rock underground prend la relève en y donnant des concerts plus ou moins mémorables.
De nos jours, de la performance artistique à la messe noire, en passant par la méditation solitaire, les pique-niques improvisés à la bougie, la réalisation de copies de fresques célèbres (par des étudiants des Beaux-Arts) ou les bains de minuit, les spectacles les plus étonnants y sont possibles. Plus inattendue encore, la littérature « cataphile », textes ou tracts produits par des initiés et semés au hasard, comme autant de rébus, au gré des différentes salles. Jean-Pierre Otte y découvre d’étranges fragments d’une fable érotique écrite sous un pseudonyme et dont il commence à chercher les parties manquantes. Cette histoire dans l’histoire sera le fil conducteur de son récit qui le conduira même à découvrir l’identité de son mystérieux auteur.
Dans cet outre-monde qu’il explore – en dehors et à l’insu du monde – Jean-Pierre Otte continue de creuser la thématique de la marge qui lui tient tant à cœur. Explorer de nouvelles contrées, interdites, secrètes, retranchées, lui permet aussi de se recréer une famille d’élection, composée d’individus tout aussi passionnés qu’insolites, dont il sait rendre le caractère par son sens de l’événement et de l’anecdote. Il porte sur ces baladeurs de l’obscur, à la fois confrérie et tribu, un regard semi-intrigué, semi-amusé d’anthropologue. Mais ce monde souterrain qu’il découvre n’est pas que le trivial envers du dehors. S’y aventurer signifie se révéler à soi-même, ou se régénérer, comme lors d’un rite initiatique, ou d’une expérience primitive de retour aux sources.

Petite tribu de femmes

ePub Kindle


Réunies par le hasard, quatre femmes, mi-démones mi-magiciennes, bouleversent la vie d’un écrivain. Une gamine qui pérore sur la vie et la mort. Une étudiante mal dégrossie, venue peaufiner un mémoire sur « les mues des parasites en eaux dormantes ». Une vieille paysanne alitée qui voudrait découvrir la mer. Au téléphone, la voix « salvatrice et enjouée » de Minna, l’épouse en voyage culturel.
Ignorer les intruses, tel est le premier soin du narrateur. Mais il se laisse bientôt prendre à leurs confidences, découvrant alors, ensorcelé, ce qu’il faut savoir des femmes avant l’an 2000.

Le ravissement

ePub Kindle


Une jeune mariée est recueillie dans la neige par des paysans, et c’est toute une histoire, par fragments, qui revient sur elle-même.
Au commencement, il y a la lumière hivernale des causses du Quercy, un domaine aujourd’hui à l’abandon, des vols d’oiseaux et la neige qui va tout ensevelir.
A la mort du père, Léopold, le fils du domaine, refuse d’être « celui sur lequel les espoirs reposent ». Il prend le masque, il prend le maquis. Sous une autre identité, après d’autres péripéties, il enlèvera une jeune fille, fine et énigmatique, qui a grandi comme un lys dans un clan de romanichels. C’est comme si, par elle, Léopold allait enfin s’éveiller à sa propre existence. Par impuissance, il tentera de tuer son rêve: un couteau de glace étincelle dans un monde de blancheur.
Conjointement à l’histoire qu’il imagine, un écrivain se met en scène en compagnie de son épouse Minna. Lui et elle sont dans une coquille. Devenus intérieurs l’un à l’autre, ils éprouvent une sensation d’étouffement, la nécessité de s’ouvrir à d’autres métamorphoses: aimer ensemble une jeune fille, l’inviter à entrer dans le cercle, et se rejoindre magnifiquement à travers elle.
C’est tout le thème du ravissement: à la fois ravir et être ravi, parvenir à une lente possession en étant possédé en retour. Les deux histoires en parallèle alternent, se suscitent, s’éclairent mutuellement. Voici la vie et l’écriture dans leurs subtiles coïncidences, portées par un même souffle émerveillé, dans une langue nette et transparente. Jean-Pierre Otte nous entraîne dans son univers en nous donnant la sensation d’une première fois.

La sexualité d’un plateau de fruits de mer

ePub Kindle


Oursin, seiche, crabe, moules, huîtres, étoiles de mer, homard et langoustes, crevettes grises et roses, patelles, bigorneaux, troques et buccins, coques, couteaux, coquilles Saint-Jacques et j’en oublie, personne ne peut imaginer l’incroyable diversité des systèmes de reproduction de ces étranges bestioles dont nous faisons si peu cas avant de les avaler.
Après avoir lu ce livre, vous saurez tout de la valse nuptiale des seiches, de la parade amoureuse du crabe qui, dressé sur ses pattes arrière, agite ses pinces en direction de la femelle désirée comme un manipulateur de sémaphore épileptique, de l’incroyable faculté des étoiles de mer à se reproduire en coupant leur propre corps en deux, de l’habileté du homard qui doit retourner sa partenaire avant de la féconder car homards et langoustes sont les seules créatures marines à copuler face à face. Et bien d’autres choses encore que Jean-Pierre Otte nous raconte avec sa verve inimitable.
« Et le muscadet? Comment se reproduit le muscadet? » demanderont les mauvais esprits. Ceci est une autre branche de la science qui sera traitée ultérieurement.

La sexualité domestique

ePub Kindle


Après L’Amour dans un jardin, L’Amour en eaux dormantes, La Sexualité d’un plateau de fruits de mer et L’Amour en forêt, Jean-Pierre Otte nous offre cette lecture inspirée du spectacle grandiose, pour ceux qui savent regarder, de la rage d’aimer qui sévit dans nos basses-cours.
Il a peuplé le parc qui entoure sa maison de chèvres chamoisées, d’un bouc tibétain, de moutons caussenards à lunettes noires, d’oies sauvages, de ruches, d’envols de pigeons voyageurs et d’une tribu d’ânesses. Sans oublier le clan des pintades et des dindons…
« Leur sexualité, dans la variété, ne manque pas d’invention, d’audace rituelle ni de spécialité. On découvrira au gré des pages le rite de l’hommage chez les pigeons et leur danse de derviche tourneur sur le mode opiniâtre; le dindon se gonflant à tout rompre dans l’excitation tandis que ses bijoux barbares et sa tête graveleuse virent aux violets d’orage et au velours le plus cramoisi; et la manœuvre du bouc lubrique s’aspergeant la tête de sa propre urine avant de s’aventurer vers ses aimées en les étourdissant à grandes bouffées d’un parfum fort. »
Ce sont à ces animaux familiers et à leurs mœurs amoureuses que Jean-Pierre Otte a consacré son nouvel opus. Une merveilleuse leçon de choses et de vie.

Strogoff

ePub Kindle


Comment devient-on écrivain? En démêlant les événements et les expériences de sa jeunesse, Jean-Pierre Otte trouve l’origine de sa vocation littéraire dans la fascination qu’il éprouva très tôt pour Michel Strogoff de Jules Verne.

Dans la biographie de tout écrivain, il y a souvent la rencontre avec un livre, la découverte d’un univers qui s’avère étonnamment familier, comme s’il avait été écrit et conçu pour apporter cette révélation: « Ce livre, c’est moi, c’est la vie que je voudrais pour moi-même. » Pour Jean-Pierre Otte, ce fut Michel Strogoff, dont il découvre l’histoire à dix ans grâce à une adaptation cinématographique. Dès lors, il ne rêve plus que d’aventures échevelées. Puis il découvre le roman et le dévore.
De son enfance, Jean-Pierre Otte retient les éléments marquants: L’Harmonie, un établissement polyvalent dont ses parents sont les gérants, et où ont lieu des spectacles et des bals. Il évoque la ronde familiale; ses parents restés pour lui des étrangers; sa tendresse pour sa grand-mère, férue de botanique, et pour son grand-père, libre penseur passionné d’étymologie; ses sœurs, qu’il surnomme Garce et Chipie; Véra Vérouschka, la dame pipi; la tante Maguy, amoureuse insatiable, et une association de boy-scouts attardés dont le local regorge de trésors pour apprenti entomologiste… Puis vient la vie en pension où des abbés bornés s’efforcent, en vain, de formater son esprit rebelle. Au grand dam de ses parents, c’est en auditeur libre qu’il s’inscrit à l’Université, allant d’une faculté à l’autre, choisissant les matières au gré de ses intérêts du moment. On ne dresse pas Strogoff aussi facilement! À dix-huit ans, il fréquente un cercle d’amis extravagants, connaît ses premières amitiés amoureuses avec le désir d’être « le prince charmant de quelque inconnue dont il est assuré qu’elle vient par lents détours à sa rencontre »…
Dans le cœur de l’étudiant iconoclaste qu’il est devenu, le héros de Jules Verne continue à vivre, chargé d’un message qui doit sauver le monde, du moins un certain ordre du monde. Jean-Pierre Otte a alors l’idée folle de récrire Michel Strogoff, avec une tout autre fin. À travers ce roman d’apprentissage, il nous livre un formidable éloge de la liberté et du plaisir qu’il y a dans la vie même.

La vie amoureuse des fleurs dont on fait les parfums

ePub Kindle


On dit que l’âme des fleurs est dans leur fragrance. Mais on ignore souvent que ces délicieux effluves n’ont en réalité rien de fortuit. Les parfums ont pour mission de diffuser dans les airs le message de la disponibilité amoureuse des fleurs. Grâce à eux, la rose, le chèvrefeuille, le lilas ou le muguet attirent leurs amants de passage. Insectes en tous genres trouvent ainsi leur chemin jusqu’aux corolles nuptiales où, tout en s’enivrant des nectars les plus raffinés, ils procèdent à la fécondation de leurs hôtesses.
À l’image des femmes qui devant leur miroir se préparent aux plus folles nuits d’amour, pour séduire, les fleurs s’ingénient à l’attrait en adoptant formes et couleurs les plus inventives. Il y a la capricieuse comme le narcisse, qui par son architecture arquée exige de ses amants des talents d’acrobate; l’ultrasensible, comme le mimosa, qui se rétracte au moindre effleurement et ne tolère que des partenaires délicats; la généreuse, telle la lavande, qui accueille tous les amants sans distinction; l’exclusive, tel l’œillet, qui ne s’offre qu’aux papillons et dont le dépit de ne pas avoir été visitée s’exprime par une odeur de décomposition fétide; ou bien encore la satisfaite, tel le chèvrefeuille, dont la valse érotique cesse en même temps que l’exhalaison de ses arômes dès qu’elle est enfin fécondée.
Observateur infatigable de la nature et grand érudit, Jean-Pierre Otte est aussi un styliste incomparable. L’originalité de son œuvre réside dans sa capacité à mêler l’observation scientifique à la verve poétique. Il s’attache cette fois aux secrets d’alcôve des fleurs les plus entêtantes à travers une promenade littéraire et sensuelle en compagnie de grands auteurs tels que Rousseau, Jünger, Goethe, Homère, Stendhal ou Buffon.

 


Haut de la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.