Où trouver de l’aide?

Pourquoi publier en format numérique?

Quel canal de distribution?

Quel format et quel procédé de conversion?

Quel prix de vente?

5. Où trouver de l’aide?

Il existe de plus en plus de sources d’information sur le sujet, à commencer bien sûr par Twitter et LinkedIn, où nombre de spécialistes partagent leur science entre eux et de façon très ouverte. Facebook nous semble nettement moins intéressant à ce sujet-là.

Le site lettresnumeriques.be présente une liste de prestataires de services belges, aussi bien pour la conception de livres numériques que pour leur commercialisation. La distinction qu’ils font entre « éditeurs 100% numérique » et « prestataires de services » ne semble pas très précise, puisque des auteurs 100% numérique se retrouvent dans les prestataires de services et vice-versa. N’hésitez donc pas à rechercher dans ces deux catégories.

Enfin, une simple recherche sur Google vous donnera accès à un nombre sans cesse croissant de sociétés et d’indépendants vous proposant leurs services, le plus difficile étant évidemment d’identifier ceux qui vous fourniront le meilleur rapport qualité-prix. Prenez le temps de parcourir leurs sites, de consulter certaines de leurs réalisations (les extraits gratuits fournissent généralement déjà une bonne idée du degré de professionnalisme de leur concepteur) et, pourquoi pas, de contacter l’un ou l’autre de leurs auteurs pour avoir un feedback.

Prenez aussi en compte vos besoins propres:

  • votre livre ne comporte-t-il que du texte, ou souhaitez-vous aussi y insérer du contenu « enrichi »?
  • cherchez-vous un prestataire pour la seule conversion du livre, ou désirez-vous aussi être assisté pour sa publication sur les différentes plateformes de vente?
  • ou souhaitez-vous aussi la création de votre propre interface de vente sur votre website?

Quel que soit votre choix, ne vous en remettez pas uniquement à votre éditeur pour la promotion de votre livre. A l’heure actuelle, une part importante du travail de promotion se fait via les réseaux sociaux. Quels sont selon vous les centres d’intérêt de vos lecteurs potentiels? Sur quels sites se retrouvent-ils pour en discuter? Allez à leur rencontre sur ces sites, pas pour les inonder de commentaires vantant les mérites de votre livre, mais pour partager vos idées avec eux. Ces contacts-là, c’est vous qui êtes le plus qualifié pour les établir, pas votre éditeur. Et puis… pourquoi vous priver de ce plaisir? 😉

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur, et n’hésitez pas à venir nous faire part de vos expériences!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.